23 décembre 2008

Entrelacs

Tu laisses la place vacante. Puisqu'un cycle a buté et que de nouveau nous montons le long de l'écliptique, le temps est venu d'écouter le point d'orgue du cercle. La neige de printemps nous attend, je te l'ai dit, toujours. Dans ses flocons crémeux, ou ivres de ceux plus secs et roses, nous perdrons de nouveau l'esprit avant de trouver un instant, un instant seulement, l'équilibre. Pour l'heure il est juste temps de s'éblouir l'âme d'azur et de cristal. --- Celles-ci ?--- Elles deviendront pendants d'oreilles.---... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2008

Pardon

Difficile. Mais pas inaccessible. Certaines qualités sont difficiles à concilier : impossible de progresser sans une ténacité qui confine à l'obsession ; par contre-coup oublier certains griefs devient presque impossible. D'où sans doute ce qui est perçu comme de l'acharnement. Je manque de tempérance. Dans un même mouvement, pourquoi me chercher noise quand il suffit de parler avec urbanité ? Merci à Civileso et toujours à Margotlorena. J-S Bach, Mass in B minor, "Agnus Dei", BWV 232 Andreas Scholl
Posté par monsieur_canard à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2008

Courbe

Nous doit d'être élégante. Nul besoin d'un pont animé d'une violoniste. Le nocher n'aborde pas, plie le vide entre les rives. Là-bas... mire ! --- À écouter par Oïstrakh. J-S. Bach, Partita n° 3, BWV 1006 Nathan Milstein
Posté par monsieur_canard à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2008

Fraction

De lui il avait été peu question jusqu'alors. Comment je l'ai connu, je ne m'en souviens plus très bien. Le plus que demi-homonyme m'a prêté un disque contenant entre autres les Waldszenen de Schumann. Ce doit être ainsi que j'ai entendu pour la première fois une des meilleures version de Der Vogel als Prophet. Meilleure même que celle de Rubinstein. Richter. Bruno Monsaingeon lui a consacré un film sous-titré "L'insoumis". Récemment invité à la radio par Frédéric Mitterrand, il a eu amplement l'occasion de parler de cet... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2008

Poli

Michelangeli. Le nom seul constitue un programme. Pas de compromis. On lui repproche d'avoir eu des caprices de diva, d'avoir annulé des concerts au dernier moment. L'homme se montrait maniaque jusqu'à l'obsession en tout ce qui avait trait à son instrument, qui le suivait partout et dont il connaissait la mécanique au point de savoir la régler. Certes la figure se pose en antithèse de la bonhomie d'un Richter, capable de ne pas regretter une prestation sur un méchant instrument, si l'on en croit Daniel Magne. Et puis... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2008

Voix

--- Ploieras-tu enfin ?--- La nuque se raidit.--- Chien !--- Vrai. Maître aussi.--- Un chien professe-t-il ?--- Plus que tu ne penses....--- Es-tu son âme ? son cerveau ? son esprit ? sa pensée ?--- Tous à la fois, aussi bien que tu l'es.--- Sais-tu bien que seul le nom de l'aristocrate est venu jusque nous ?--- Il aurait dû laver sa salade lui-même plutôt que d'abdiquer.--- Et que dirait l'enfant ?--- Celui qui mit les lentilles dans son pain ?--- Celui-là même.--- Il ne dirait rien. Outre nous sommes. Il mangerait le plat dans le... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2007

Pince

Êtes-vous timbré ? Lorsqu'elle l'est, l'oreille s'attache au matériau avant de savourer l'architecture.
Posté par monsieur_canard à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]