02 février 2008

Orient

Bientôt dix ans. Un nargileh en provenance du Liban et l'odeur sucrée du tabac à la pomme me reviennent. Les soirs d'oubli au Kremlin, l'eau de vie polonaise, les courses vagabondes, les parties de dés durant lesquelles nous nous partagions les richesses du monde. De quoi discutions-nous ? Les musiques sont toujours là. Oum Kalsoum, dont nous allions chercher les CD's dans une échoppe populaire, à côté des supermarchés asiatiques. Le propriétaire aimait Fairouz. Sa femme travaillait avec lui. Couple de petits vieux... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2008

Mutique

Ça faisait longtemps que je n'avais plus écouté un Pink Floyd. Souvenirs de chambres miteuses, de rêves capiteux d'orient, de crises de rire avec les amis. Années où l'on dépense son temps sans compter : tant de jours à venir d'un éternel présent. Dans la vie, je puise à plein poing, et je jette des trésors à tous les vents. Aurais-je dû économiser avec sagesse ? Préparer l'avenir comme on le conseille d'ordinaire ? Jeune homme bien sous tous rapports... Plus je retourne et moins j'en suis convaincu. Préparer quoi ? Certains... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2008

Gasoline

Un peu marre de jouer les équilibristes ou les pénélopes. Je ne lancerai pas Der Rosenkavalier ou Also sprach Zarathustra. Quoique le fouet du second me séduise autant que ses montées ivres et ses descentes incontrôlées. Ariane auf Naxos ! Voilà un rôle à ma mesure, me glisse-t-on là-bas. Vous oubliez que je vieillis. D'autres éditions et de beaux livres. Ni meringue ni chantilly. "It's Bukka not Booker, and he da shit !" Admiration ou mépris ? Dans ce registre, tout est possible. Antiphrase comprise. Aujourd'hui,... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2008

Pagode

Durant la nuit de vendredi à samedi un tragique accident a détruit la pagode abritant les hauts fonctionnaires œuvrant pour le Fils du Ciel. Si nous n'étions en Chine, j'évoquerais bien la disparition du Pavillon d'Or. Heureusement aucune victime à pleurer. L'Empire a aussitôt fait bâtir une nouvelle demeure, plus magnifique encore que la précédente. Mozart, Die Zauberflöte, "Der Vogelfänger bin Ich, ja..."
Posté par monsieur_canard à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2008

Voix

--- Ploieras-tu enfin ?--- La nuque se raidit.--- Chien !--- Vrai. Maître aussi.--- Un chien professe-t-il ?--- Plus que tu ne penses....--- Es-tu son âme ? son cerveau ? son esprit ? sa pensée ?--- Tous à la fois, aussi bien que tu l'es.--- Sais-tu bien que seul le nom de l'aristocrate est venu jusque nous ?--- Il aurait dû laver sa salade lui-même plutôt que d'abdiquer.--- Et que dirait l'enfant ?--- Celui qui mit les lentilles dans son pain ?--- Celui-là même.--- Il ne dirait rien. Outre nous sommes. Il mangerait le plat dans le... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2008

Verticale

La nuit suinte du tordu. Parler droit à l'autre pour abolir le laid. Immuable loi du miroir des échos. Horizontale Händel, Messiah, 7, And He shall purify Margotlorena
Posté par monsieur_canard à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2008

Cerceau

Je tergiverse. En premier lieu, quel morceau ? Il faut que cela soit en accord avec les circonstances. Un AC/DC, connu du grand public, conviendrait. Mais vous en trouverez déjà un pas loin. Et je ne tiens pas à partir pour les enfers. Déjà fait. Un classique ? Oui. Un ces airs increvables que l'on écoute une fois par lustre et qui vous accompagne à chaque fois quelque temps tout en vous donnant de l'énergie. La catégorie ensuite. Jour qui compte double, certes. Néanmoins, puique la musique viendra de la culture... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 19:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 janvier 2008

Rentrée

Temps pour moi de recommencer à être qui je suis. Une nouvelle année se lève. Je collecte les pièces éparses de mes souhaits brisés et puis je me mets en marche. Reconstruire un corps négligé. Ce n'est pas le mien. Non qu'il soit flasque. Mais le mien court, nage, endure et exulte d'une vie abondante. Il lutte pour se construire. Son allégresse, je l'avais prêtée de bon coeur, on me l'a volée. Je la reprends. Temps de me reconnaître enfin. Et l'esprit ? Il suivra. Je le sais d'expérience. Quand il voit un chemin se perdre... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 20:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 novembre 2007

Tanguer

Toujours errant, en évitant de me tromper à défaut d'éviter d'être trompé, j'avais remarqué un morceau interprété par le jeune homme qui a participé à l'ouverture de ce blog : Tango en Skaï. Ce soir, je vous propose la version de Roland Dyens. Le tango a commencé par être un divertissement de lieux interlopes. On le pratiquait dans les maisons closes des ports, dans les bouges de mauvaise réputation. Il séduisit les jeunes bourgeois argentins en mal de provocation qui l'importèrent à Paris au début du XXème siècle. Misère d'une... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 19:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 novembre 2007

s'éLoigner

C'est quelqu'un d'étrange. Pas étranger, juste étrange. D'abord à popos de sa vie, vous apprendrez peu, elle ne parle pas d'elle. Ou peu. Volontiers décadrée, voire mise en pièces, elle n'a pas de voix et affirme sans point. De même elle dit souvent << bonsoir >> d'une écriture posée. Cela n'égare pas la pertinence des conseils informatiques qu'elle prodigue. Peu fluctuante, elle va et vient aux caprices d'une connexion caprine. Vous plantant là, au milieu d'un discours qu'elle lit du bord de l'oeil tout en vérifiant la... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 17:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]