15 février 2008

Soufi

Ça fait un bout de temps que je repousse ce post car je me dis à chaque fois que je risque surtout d'éloigner les éventuels visiteurs du genre musical que je tiens pourtant à présenter, le qawwalî. Ce courant musical se rapproche de la tradition musicale indienne venue du nord. On en reconnaît les développements relativement lents des différents thèmes, quoique certaines pièces n'excèdent pas quelques minutes ; le jeu des percussions ; le bourdon harmonique sur lequel viennent s'épanouir les différentes variations. La présence de... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2008

Grève

Aujourd'hui réveil un peu lent, suite à une nuit passée en compagnie d'Herman. Oui, il manque un "n" ne vous mettez pas à râler. Et là, pas de programme radio usuel. La cause n'est pas difficile à deviner, sachant que je n'écoute quasiment que deux radios publiques - exception faite d'une émission retraçant l'histoire des hits de dancefloors sur une chaîne privée lorsque je conduis - et que tout le monde n'a pas des intéressements aux bénéfices dégagés par Bouygues. Une fois n'est pas puissance trompeuse, je suis le... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2008

Respirer

Pas si difficile après tout. Suffit d'avoir envie de marcher dans la rue, de croiser de belles filles, de prendre plaisir à sentir le soleil vous réchauffer le visage, d'apprécier un spectacle de coin de trottoir. Surtout, suffit de se souvenir que ça ne durera pas identique à soi-même. Pas d'association d'idées sans les portes. Donc pas de retour de ce morceau que pourtant j'aime tant. Merci. Lou Reed, Take a walk on the wild side
Posté par monsieur_canard à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2008

Psychose

Vous rencontrerez sans doute des gens lents à comprendre, ou, plus simplement, qui ont du mal à admettre qu'ils sont gens de peu d'esprit et de corps inexistant. Pas de force vitale. Un quart de vie pour tout bagage, et encore. Ils usurperont un peu de la vôtre, en se brûlant, pour avoir l'impression d'être. Ce manque cruel - certes, la vie est injuste, j'en conviens - de vitalité marque aussi de son sceau d'infamie leur capacité de penser. Elle poisse, elle peine à voir. Ces médiocres se déplacent en groupe. Ils se croient meute de... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 01:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]