09 février 2008

ÉtoiLes

--- Les grandes tranches claires--- En bas à droite ?--- En haut à droite, et pas les trois rouge foncé. En haut à gauche ce sont des petites - pas des vraies - restent les grandes, qui sont celles dont je vous parle--- Entre la nébuleuse en haut à gauche et les trois trous noirs !--- *rit* Ouaip ! Bien joué ;) Merci pour la collaboration. Suit le fruit d'intenses recherches. Nous nous intéresserons à Bollywood, vous vous en doutiez. Mohammad Rafi, Jaan Pehchaan Ho Shankarsinh Raghuwanshi & Jaikishan Dayabhai Pankal... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 12:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 février 2008

Nouveau

Si on me demande ce que j'aime en musique, je suis en fait rarement capable de répondre, et je déteste les questions du type "vous n'avez droit qu'à un film, un livre, un album." Quoiqu'il en soit, lorsque je jette un œil vers les caisses de CD's, sans tenir compte des vinyls achetés alors que le support disparaissait et des cassettes perdues, il apparaît que cette question n'a pas de sens. Bach, bien sûr. Mais comment abandonner tant de souvenirs, de mondes sonores autres ? Nous reviendrons sûrement sur le sujet de la... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2008

Chien

J'ai une très bonne amie dont le mari, jaloux, l'oblige à n'écouter qu'une radio jazz. Du moins à ce qu'elle prétend. Elle a aussi ce défaut de donner des sucres aux chiens sans évaluer avec correction les risques pris à trop s'approcher de certains dogues. Par naïveté, probablement, elle agaça l'un d'eux. Confondait-elle roquet de Mélita et molosse que l'on peine à tenir à la chasse ? Ou, comme ces personnes de peu d'étoffe, avait-elle besoin d'exister dans le regard d'autrui en défiant le mâtin ? Les crocs claquèrent et elle en... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 11:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 février 2008

Poli

Michelangeli. Le nom seul constitue un programme. Pas de compromis. On lui repproche d'avoir eu des caprices de diva, d'avoir annulé des concerts au dernier moment. L'homme se montrait maniaque jusqu'à l'obsession en tout ce qui avait trait à son instrument, qui le suivait partout et dont il connaissait la mécanique au point de savoir la régler. Certes la figure se pose en antithèse de la bonhomie d'un Richter, capable de ne pas regretter une prestation sur un méchant instrument, si l'on en croit Daniel Magne. Et puis... [Lire la suite]
Posté par monsieur_canard à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]