17 juillet 2008

Pardon

Difficile.

Mais pas inaccessible.

Certaines qualités sont difficiles à concilier : impossible de progresser sans une ténacité qui confine à l'obsession ; par contre-coup oublier certains griefs devient presque impossible. D'où sans doute ce qui est perçu comme de l'acharnement. Je manque de tempérance. Dans un même mouvement, pourquoi me chercher noise quand il suffit de parler avec urbanité ?
Merci à Civileso et toujours à Margotlorena.

J-S Bach, Mass in B minor, "Agnus Dei", BWV 232
Andreas Scholl

Posté par monsieur_canard à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pardon

Nouveau commentaire