25 janvier 2008

Voix

--- Ploieras-tu enfin ?
--- La nuque se raidit.
--- Chien !
--- Vrai. Maître aussi.
--- Un chien professe-t-il ?
--- Plus que tu ne penses.
...
--- Es-tu son âme ? son cerveau ? son esprit ? sa pensée ?
--- Tous à la fois, aussi bien que tu l'es.
--- Sais-tu bien que seul le nom de l'aristocrate est venu jusque nous ?
--- Il aurait dû laver sa salade lui-même plutôt que d'abdiquer.
--- Et que dirait l'enfant ?
--- Celui qui mit les lentilles dans son pain ?
--- Celui-là même.
--- Il ne dirait rien. Outre nous sommes. Il mangerait le plat dans le pain, sans plus de cérémonies. Maître.
...
--- Le grand jour se lève.
--- Vrai.
--- Plie !
--- Je dirai en lettre de vie ce sur quoi le levier s'appuie.
...
--- Tu purifieras ?
--- Purifier ? Tu te moques ? Qui suis-je pour prétendre être l'autre ?
--- Je ne me moque. Je cherche.
--- Tout retourne au feu. Tu le sais. Illusion de la ligne car le rayon cerne large.
...
--- Dans les outres nouvelles ?
--- Vin frais, vents légers. Vie qui tourne les sens et nous chavire l'âme.

J-S Bach, Partita, E minor, Toccata, allemande

Posté par monsieur_canard à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Voix

Nouveau commentaire