06 janvier 2008

Rentrée

Temps pour moi de recommencer à être qui je suis.

Une nouvelle année se lève. Je collecte les pièces éparses de mes souhaits brisés et puis je me mets en marche.

Reconstruire un corps négligé. Ce n'est pas le mien. Non qu'il soit flasque. Mais le mien court, nage, endure et exulte d'une vie abondante. Il lutte pour se construire.

Son allégresse, je l'avais prêtée de bon coeur, on me l'a volée. Je la reprends. Temps de me reconnaître enfin.

Et l'esprit ? Il suivra. Je le sais d'expérience. Quand il voit un chemin se perdre dans l'espace généreux, il ne demeure pas à contempler une morte, il sort.

>

Vous connaissez ? (Oui, vous, je m'en doute. Et inutile de faire "Grou !" pour m'impressionner) "Aguas de Março" de Tom Jobim en duo avec Regina Elis.

Que ton année, passant, te rende heureux.

Posté par monsieur_canard à 20:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Rentrée

    Et je vous grouterai tout de même, mon cher, cette chanson tournant en fond de mes révisions.

    Posté par Eli, 07 janvier 2008 à 01:36 | | Répondre
  • Canardages

    Qui pourrait résister ? Une remarque cependant... êtes-vous sûre qu'il s'agisse de "Grouer" et non de "Grouoir" ? Sur le modèle de "Choir" nous aurions "je vous grourrai"... un certains charme surané. Au fait, à votre "Grou" je réponds "Coin".

    Posté par monsieur_canard, 07 janvier 2008 à 18:37 | | Répondre
  • Moi je dirais bien "groumpfer"

    Posté par __Anne__, 07 janvier 2008 à 23:14 | | Répondre
  • Grouter, pour moi. Je groute, tu groutes, il groute, nous groutons, vous groutez, ils groutent. Ni groutisseoir, ni groutir, ni grouer. Pour le reste, vous pouvez bien cananer, si vous n'êtes pas d'accord, après tout le groutage reste un art subjectif

    Posté par Eli, 09 janvier 2008 à 14:02 | | Répondre
  • "Groumpfer" a du charme, mais "grouer" est à un déplacement près de "gourer". Mieux vaut donc l'éliminer.
    D'ailleurs je préfère abandonner ma chicane, tant la perspective de "cananer" m'inquiète. Cananer sonne presque "Canner" : mourir ou avoir peur en argot.
    L'auteur a parlé, donc il ne reste, pour la palmipédique Académie délibérant sous un oranger, qu'à s'incliner.

    Posté par monsieur_canard, 09 janvier 2008 à 17:49 | | Répondre
  • Cancaner, bien évidemment, un c s'en était échappé.

    Posté par Eliness, 09 janvier 2008 à 23:05 | | Répondre
Nouveau commentaire